Ngrepelisse

L'association Pollen

Le 9 octobre 2014, à l’occasion de l’assemblée générale, le bureau de Pollen a élu une nouvelle présidente : Florence Darnis.
Dans son rapport moral Francis Marty précise qu’à ce jour les adhérents détiennent 124 ruches soit une évolution du parc en trois ans de 50%. Un chiffre significatif en regard de la diminution de 30% du parc apicole à l’échelle mondiale due aux effets néfastes de l’utilisation des pesticides et insecticides cumulés aux dégâts provoqués par le frelon asiatique. Ce dernier
semble être moins présent sur Nègrepelisse et ses environs : un résultat lié à l’action menée depuis trois ans par Pollen, les espaces verts de la ville de Nègrepelisse et la participation active de la population.

Nouveau bureau
Présidente         Florence Darnis
Vice président     Philippe Eicheker
Secrétaire        Marie-Anne Place
Trésoriers        Jean-Pierre Rigaud, Jean-Michel Place
Communication    Francis Marty, Karine Marchand

Orientations de l’association pour 2015 : rucher-école, interventions en milieu scolaire, projet de création d’une Maison de l’Abeille, conférences grand public. Pour ce dernier point nous proposons aux entreprises, collectivités, associations des conférences sur la vie des abeilles. 

En France, depuis une trentaine d’années, les populations d’abeilles diminuent. Elles ont survécu à tous les changements climatiques mais aujourd’hui leur avenir est compromis. La commune de Nègrepelisse, précurseur en matière de développement durable et de protection de l’environnement, propose depuis deux années des actions d’information de protection des abeilles à l’image des Journées Nature en 2010, de la mise en place de ruchers au bois Montrosiès ou de la présentation d’un stand lors du Comice Agricole. Francis Marty, conseiller municipal de Nègrepelisse et apiculteur, en collaboration avec la mairie et le centre d’Art La cuisine, est allé plus loin en créant Pollen. Son objectif est d’ériger un rucher coopératif au bois communal de Montrosiès. Le site deviendra alors le lieu où des animations sur les plantes mellifères, des rencontres autour du rôle de l’abeille dans la biodiversité ou encore des rituels autour du miel sont à imaginer (cuisine, apithérapie, laboratoire…).  « Faire ensemble, fédérer, partager des savoir faire sont les valeurs principales portées par l’association. Quant à la protection des abeilles, elle est aujourd’hui primordiale pour la survie de notre espèce. La protection de l’abeille se situe de plus en plus dans l’environnement urbain » nous rappelle M. Marty . Autour du rucher, des activités destinées à tout public seront organisées. Des formations en apiculture, l’entretien du rucher, la fabrication de ruches, la fabrication de tenues, la fabrication de tout produit à base de miel, l’étude du comportement des abeilles, sa protection, son évolution mais également de l’apithérapie seront ainsi proposés.

Les objectifs de cette association sont nombreux et répondent à des problématiques sociétales majeures :

? La disparition massive des abeilles en France et dans le monde
? L’urgente nécessité de sauvegarder la biodiversité végétale et plus largement notre Environnement .
? La préservation du lien homme-nature et l’information du public du sort des abeilles dépendent le respect de la biodiversité.


La première assemblée constitutive s’est déroulée le Vendredi 14 octobre à 17h30 à la Médiathèque Intercommunale de Nègrepelisse où un film sur la vie des abeilles a été projeté.

Une première session en apiculture

 

Une première session de formation en apiculture a été prodiguée aux adhérents de l’association POLLEN par Messieurs Marty et Cavanhac, dans le bois de Montrosiès.
Après avoir créé des cadres et une ruche lors de trois interventions précédentes, les apprentis apiculteurs ont pu participer au nettoyage et à l’essaimage d’une ruche en grandeur nature. Après d’amples explications par les deux formateurs sur les abeilles, les dangers et leur mode de vie, le groupe bien protégé par des combinaisons, a enfumé deux ruches du bois Montrosiès, sis à cet effet, pour en sortir deux cadres, ampli d’un couvain, de larves, d’abeilles, de miel et les placer dans une ruchette afin de créer un nouvel essaim. Cette opération délicate fut réalisée avec beaucoup de concentration pour déranger le moins possible les abeilles. Cette première expérience fut très impressionnante pour certains se retrouvant au contact des abeilles. Une bonne dose d’adrénaline mais aucune piqure ! 
Savoir s'occuper convenablement de ses ruches et leurs colonies, apprendre à aimer les abeilles et ne pas les craindre, apprendre à manipuler les cadres, l'interprétation de la ponte et du couvain, tels étaient les objectifs de cette matinée. L'apiculture peut être pratiquée pour le plaisir, comme loisir. Cette passion est avant tout basée sur la nature et ses cycles. L'essentiel de cet élevage d'abeilles consiste à surveiller régulièrement ses ruches, contrôler la ponte de la reine, vérifier les réserves des abeilles en pollen et en miel, regarder s'il n'y a pas de maladie et qu'il y a assez de place pour le développement de la colonie... Il faut se former car l’abeille pique, et l’apiculture nécessite un savoir-faire et un savoir être. Les abeilles ne se plieront pas à votre volonté.
De prochaines formations seront proposées à tout public. Pour s’inscrire contacter M. Marty, asso.pollen.montrosies@gmail.com