Ngrepelisse

Accueil > Environnement > Civisme et citoyenneté > Des équipements en ville pour les chiens

Des équipements pour les chiens

Vivre en ville, avec ou sans jardin, mais avec des animaux est le lot quotidien de nombreux nègrepelissiens. Pour les enfants qui jouent dans les parcs, pour les déplacements sur les trottoirs, ou  encore pour les agents qui travaillent dans les espaces verts, il est inconfortable de trouver des déjections canines. Devant certaines marques d’incivilité des propriétaires de chiens, la municipalité a mis en place deux espaces sanitaires canins, l’un au château et l’autre à l’angle du camping municipal « Le Colombier » et six « Toutounet » gratuits (distributeurs de sacs ramasse-crottes). Discrets et efficaces, ces sacs permettent de prévenir tout désagrément aux autres promeneurs. Ces distributeurs de sacs invitent les propriétaires à adopter le bon réflexe : ramasser les déjections de leurs chiens puis les jeter dans une poubelle. Un geste simple, citoyen et responsable, pour que la ville reste propre et agréable pour tous. Parce qu’il vaut mieux agir que verbaliser, rappelons que laisser son animal faire ses besoins en dehors des espaces prévus à cet effet ou sans ramasser ses déjections constitue une infraction, la municipalité de Nègrepelisse s’est donc dotée d’équipements et d’espaces spécialement conçus pour les chiens.
Outre les distributeurs de sachets pour la propreté canine installés sur la commune vous pouvez vous procurer les sachets à l’accueil de la mairie.
La propreté de notre ville est effort de tous les instants, utiliser les sachets de propreté canine c’est participer à garder notre commune propre.
Localisation des distributeurs Toutounet :
Place de mairie, Monument aux Morts, Centre Commercial rue Sadi Carnot, Place du château, avenue du Colombier, Jardin du Temple.

Des espaces propreté pour les animaux

Parce qu’il vaut mieux agir que verbaliser, la municipalité de Nègrepelisse s’est dotée d’équipements et d’espaces spécialement conçus pour les chiens.  Deux espaces chiens, de 2,5 m2, régulièrement nettoyés et dont le sable est  changé chaque année,  sont ainsi à la disposition des propriétaires de chiens. Intégrés au paysage urbain, ils constituent l’une des solutions « propreté » préconisées par la Ville.
En complémentarité de ces aires canines, situées l’une au château et l’autre à l’angle du camping municipal « Le Colombier », six « Toutounet » gratuits (distributeurs de sacs ramasse-crottes) ont été installés. Discrets et efficaces, ces sacs permettent de prévenir tout désagrément aux autres promeneurs.
Les Toutounet sont situés : place de la Mairie, au Monuments aux Morts, au centre commercial de l’entrée de village, place du château, avenue du Colombier et au Jardin du Temple.
Outre aux distributeurs de sachets pour la propreté canine installés sur la commune vous pouvez vous procurer également des sachets à l’accueil de la mairie.
Un geste simple, citoyen et responsable, pour que la ville reste propre et agréable pour tous.

La conduite à tenir avec ses animaux

La conduite de la majorité des propriétaires de chiens est respectable. Cependant, après quelques incidents survenus récemment à Nègrepelisse, la municipalité informe les administrés du corpus de loi sur les chiens. L’article 99-6 du code de la santé publique fait état de : « Il est interdit de laisser divaguer les animaux domestiques dans les rues, sur les places et autres points de la voie publique ainsi que dans les halles et marchés. Il est interdit d'abandonner des animaux sur la voie publique ainsi que dans les parcs ou jardins. Les chiens ne peuvent circuler sur la voie publique en zone urbaine qu'autant qu'ils sont tenus en laisse ». : De plus, la Loi 75-2 du 3 janvier 1975  rappelle que : « Tout animal ayant mordu ou griffé une personne, même s'il n'est pas suspect de rage, est, si l'on peut s'en saisir sans l'abattre, soumis par son propriétaire ou détenteur et à ses frais à la surveillance d'un vétérinaire. Le fait d'exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement est puni d'un an d'emprisonnement et de 100 000 francs d'amende ».
Quelle que soit la race, le chien mal traité et mal dressé est un risque potentiel de danger. Le malfaiteur n'est donc pas le chien, mais le mauvais maître.
En outre, avec des politiques environnementales  et un réflexe civique de la part de chacun, la crotte de chien devrait ne plus avoir droit de cité. Et si nous changions nos comportements ?» Il faut être un maître conscient de ses responsabilités et de ses devoirs de citoyen.