Ngrepelisse

Accueil > Environnement > Environnement > La Berce du Caucase

La Berce du Caucase

La berce du Caucase, aussi appelée berce des prés, est une plante herbacée, la plus grande ombellifère d’Europe (atteignant jusqu’à 3.5 m de hauteur), ce qui fait d’elle une plante ornementale... aussi remarquable que hautement allergisante.  Elle peut se révéler toxique. En effet, après le débrouissaillage de la plante par les employés du service municipal des Espaces Verts, à proximité du château et de l’île de Nègrepelisse (elle colonise les talus et les bords des rivières), il s’est avéré que la toxine, présente dans la sève, a provoqué des inflammations et des brûlures de la peau. Si l'on n'expose pas à la lumière la zone infectée pendant plusieurs jours, la réaction ne se déclenche pas. La sève est incolore et inodore, et les cloques provoquées peuvent atteindre la taille d'une pomme de terre. Les séquelles n'apparaissent qu'après plusieurs heures. En cas de contact de la peau avec de la sève, il faut éliminer la sève le plus rapidement possible, en prenant soin de ne pas étendre la surface de la zone touchée: enlever la sève de la peau avec un papier absorbant sans frotter, puis laver au savon, et rincer abondamment à l'eau l'endroit atteint. L'éradication de la berce du Caucase nécessite le port d'un équipement approprié permettant d'éviter tout contact de la peau, des mains et des yeux avec sa sève. Cette plante qui paraît inoffensive s’avère en réalité un danger principalement pour les enfants et le personnel des Espaces Verts. Proliférant à proximité des talus et des points d’eau, il faut faire extrêmement attention.
Il est donc préférable de ne pas la toucher ! Si vous remarquez la berce du Caucase dans la proximité d’un terrain de jeu, il faut sans tarder le signaler aux autorités de la commune.