Ngrepelisse

Accueil > Environnement > Environnement > La station de Nègrepelisse

La station de Nègrepelisse, une référence en matière de traitement « naturel » des eaux usées

La mise en service en avril 2009 de la station de traitement des eaux usées de Nègrepelisse marque une nouvelle étape de l'implication de la Communauté de Communes Terrasses et Vallée de l'Aveyron dans le développement durable. Ce nouvel équipement, utilisant un procédé de traitement dit « rustique », contribue à préserver l'environnement. Les roseaux, utilisés pour leur système racinaire dense, apportent de l'oxygène en brisant la couche supérieure de boues. L'action combinée de différents mécanismes naturels (oxygène, bactéries, luminosité...) permet alors une épuration progressive de l'eau, avant le rejet dans le milieu naturel. Enfin, les anciennes lagunes ont été intégrées entre les deux étages de filtres plantés de roseaux pour améliorer l’efficacité de l’ensemble à moindre frais. Ce choix technologique retenu par la collectivité a été motivé pour ses fonctions « naturelles » d'une part, mais également pour sa simplicité d'exploitation. On peut également citer l'utilisation de ce même procédé à la station de traitement des eaux usées de St-Etienne-de-Tulmont (d'une capacité inférieure) depuis début 2008.
Durant ces derniers mois, la Communauté de Communes a reçu plusieurs collectivités (Vallée de l’Orb et de Livron, Luy-de-Béarn...) et une délégation palestinienne, intéressées par le concept et en demande d’une visite avant de franchir le pas.
Soutien financier : Europe via le FEDER, Conseil Général, Agence de l'Eau Adour-Garonne.
Contact : services techniques 05 63 30 93 00