Ngrepelisse

Accueil > Environnement > Environnement > Les pièges à frelons asiatiques

Les pièges à frelons asiatiques


Devant la recrudescence de cette espèce, ces deux dernières années, il a été décidé par le Conseil Municipal, la création et la mise en place de pièges destinés, pour la période de fin février à fin mai, à capturer les reines fondatrices.
En effet, celles-ci en fin d’hiver, doivent s’approvisionner en sucre pour créer leurs nouveaux nids pour la saison à venir.
Il a été recensé sur notre commune, plus de 15 nids en 2009. L’équipe du service des Espaces Verts a disposé, en collaboration avec M. Marty, apiculteur local et conseiller municipal, spécialiste en la matière, une quinzaine de pièges dans les endroits stratégiques du territoire, à savoir au bord des cours d’eau, rivière Aveyron, la Bardette, le ruisseau Longues-Aygues.
Au 30 avril 2010, quarante reines fondatrices ont été capturées. Elles sont conservées et seront remises en fin de campagne au groupement de défense sanitaire apicole de Tarn-et-Garonne (pour analyses et statistiques).
Sachant qu’une reproductrice pond en moyenne 5 000 œufs, nous avons donc contribué à la destruction de 200 000 frelons.
Nous demandons à la population, dans le doute,  de faire connaître à la mairie de Nègrepelisse, la présence de nid. Le danger que représente, pour les abeilles et la population, l’évolution de cette espèce mérite que tous les moyens soient mis en œuvre pour son éradication.


La situation sur le territoire national

En France, depuis ces 2 dernières années, de nombreux nids de frelon asiatique "Vespa velutina" ont été découverts. Grande guêpe carnassière redoutable prédateur pour les abeilles, il a été repéré sur la commune de Nègrepelisse depuis quelques mois. Il arrive à tuer et à emporter deux abeilles toutes les trois secondes. 5 ou 6 frelons seulement suffisent à condamner une ruche. Il bâtit des nids généralement sphériques allant de la taille d’un ballon de hand-ball à un ballon de foot (et même plus). Ces nids peuvent être pendus dans des arbres, mais sont le plus souvent dans des habitations ouvertes (hangars, granges…) au niveau des charpentes.
Pour lutter contre la prolifération du nuisible et pour protéger nos abeilles souffrant déjà de la pollution atmosphériques, la municipalité de Nègrepelisse et le service des Espaces Verts ont décidé d’agir uniquement sur ce redoutable prédateur.  Ainsi, 7 pièges simples de type artisanal ont été réalisés pour freiner leur prolifération. Chaque reine piégée est égal à un nid en moins ! A partir d'une bouteille en plastique vide (2 litres) coupée où est disposée un liquide piégeur composé de bière et d’un trait de sirop (cassis ou framboise), les insectes s’engouffrent et se noient. Le piège peut être suspendu à un arbre ou à un balcon et au soleil à une hauteur de 2 m environ. Deux pièges par hectare suffisent. En installant des pièges dès maintenant et ce jusqu’au 1er mai, pour supprimer les reines qui pondent durant toute cette période, le service des Espaces Verts lutte contre ce phénomène. Passé le mois de mai, mieux vaut retirer les pièges qui risquent de capturer d’autres espèces. C’est un geste simple, citoyen et écologique. Pour respecter la biodiversité et de protéger les autres espèces d'insectes utiles, il faut donc faire attention à la prolifération des frelons asiatiques.
Vous avez repéré un nid ? Vous pouvez : appeler un désinsectiseur. Dans tous les cas, informer votre mairie.