Ngrepelisse

Accueil > Environnement > Environnement > Nègrepelisse, ville durable

Nègrepelisse, ville durable

Les enjeux d’une politique énergétique communale maitrisée et la prise en considération, pour toutes décisions, du développement durable sont clairement affirmés à Nègrepelisse. Tout d’abord en s’inscrivant dans le Plan Climat Energie du Pays Midi Quercy, elle participe à une gestion rationnelle de l’énergie ; mais également par l’utilisation des énergies renouvelables et la sensibilisation de la population aux problèmes du réchauffement climatique (participation de la commune à la semaine du développement durable, au jour de la Nuit, à la diminution de l’éclairage public nocturne).
DES CONSOMMATIONS MAITRISEES
Un rapport analytique réalisé en 2007 par le Syndicat mixte du Pays Midi Quercy, concernant la comptabilité énergétique communale, a permis de dresser un état des lieux communal sur la gestion de l’énergie et sur les économies réalisables. La commune consomme environ 1 875 412 Kwh par an (4.8 % du budget annuel de fonctionnement de la commune) et rejette 329 555 kg de CO2, correspondant à une consommation par habitant et par an de 415 Kwh et 73 kg de gaz à effet de serre émis. La ville assume les charges de 26 bâtiments communaux ce qui représente 67 % de la consommation énergétique totale avec pour plus gros consommateurs, l’école maternelle et primaire publique et la salle des fêtes. La consommation d’énergie pour l’éclairage public en 2007 représentait 14 % de la consommation d’électricité de la ville soit 283 822 kWh. Il convient de signaler que la production de la centrale hydroélectrique s’élève à environ 2 500 000 Kwh par an rendant la commune énergétiquement autonome.
UNE DÉMARCHE GLOBALE, VOLONTARISTE ET PARTICIPATIVE
La commune de Nègrepelisse exprime régulièrement sa détermination face aux enjeux climatiques. Son engagement continu et sa politique active dans l’amélioration du cadre de vie se traduit parallèlement par une recherche d’optimisation des économies d’énergie.
La commune s'inscrit dans une gestion environnementale raisonnée. D'une part en ce qui  concerne la performance énergétique des bâtiments : isolation des murs par l’extérieur, panneaux solaires, murs en terre..., mais aussi dans la gestion de ses espaces verts, abandon des produits phytosanitaires remplacés par le désherbage thermique, gestion de l’eau d’arrosage. Par ailleurs, la commune, pionnière dans ce domaine s'est équipée d'un véhicule électrique pour les besoins des services municipaux, substitution innovante limitant les gaz à effet de serre.
La densification du maillage piétonnier de la commune, l'ouverture de chemins de randonnée et d'un circuit de course à pied encouragent les déplacements doux  (vélos, marche à pied).  Le traitement des eaux usées par le système de lagunages à grande échelle est lui aussi très intéressant pour l'environnement : pas d'utilisation de produits chimiques, ni de site bétonné.  
Enfin, l’un des plus importants projets de la commune est la construction d’une chaufferie au bois pour alimenter les bâtiments collectifs. Le bilan carbone réalisé en projection de la construction de ce nouveau bâtiment a démontré que cela diviserait par 5 les dépenses en fioul de la commune.
Le développement durable se définissant comme un modèle de "développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs" est ainsi au cœur des réflexions de la municipalité de Nègrepelisse.