Ngrepelisse

Accueil > Santé-Social > Les établissements de santé > Le Service de Soins Infirmiers À Domicile

Le Service de Soins Infirmiers à Domicile

Le Service de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD) de l’Hôpital Turenne a été créé par arrêté préfectoral du 06 avril 1999 et financé par l’Assurance Maladie en 2002.

D’une capacité de 37 places, il dessert les communes de Nègrepelisse, Montricoux, Bruniquel, Puygaillard de Quercy, Vaïssac, St Etienne-de-Tulmont, Albias, Bioule, Monclar de Quercy, Genebrières, La Salvetat Belmontet, Léojac, Réalville et Cayrac, soit un total de 14 communes.
Ce service est effectif depuis le 1er septembre 2007.

Les objectifs du Service de Soins Infirmiers à Domicile sont ceux prévus par le décret de 1981 :

  • Éviter une hospitalisation lorsque les conditions médicales et sociales le permettent,
  • Faciliter le retour à domicile après une hospitalisation,
  • Prévenir ou retarder la dégradation progressive des bénéficiaires,
  • Eviter ou retarder l’admission en institution.

Le décret de 1992 a donné pour mission aux hôpitaux locaux de participer « aux actions de maintien à domicile en liaison avec les professionnels de santé locaux ».

L’Hôpital Turenne a une vocation gériatrique. Il est un partenaire privilégié des médecins généralistes du secteur géographique pour des hospitalisations en admission directe, et des médecins hospitaliers qui font régulièrement appel à ses services pour des admissions en soins de suite.
Dans ses offres de soins, l’Hôpital Turenne a développé l’aide au maintien à domicile, grâce à son service de soins infirmiers à domicile. Les personnes âgées prises en charge bénéficient ainsi d’une sécurité d'un accompagnement et d’une organisation hospitalière proche en cas de besoin. La coordination du service de soins infirmiers à domicile  est assurée par le même cadre de santé.

Les interventions à domicile sont assurées sur prescription du médecin traitant par :

  • Les infirmières libérales qui exercent les actes techniques relevant de leur compétence (injection, perfusion…) et qui ont passé une convention avec l’Hôpital Local,
  • Les aides soignantes salariées du SSIAD (10) qui réalisent les soins de base et relationnels, et concourent à l’accomplissement des actes essentiels de la vie (toilette, mobilisation ou transport, alimentation, hydratation, aide au change, prise de médicaments).

Le taux d’occupation du service sur 2012 avoisine les 120% pour un nombre de journées d’environ 16552. Les demandes actuelles ne peuvent pas toutes être honorées, faute de place.