Ngrepelisse

Accueil > Tourisme > L'île, un Espace Naturel Sensible

L'ile de Nègrepelisse

 

L'île de Nègrepelisse est :

  • un Espace Naturel Sensible dédié à la reproduction piscicole et faunistique
  • un site idéal de promenade
  • un lieu de découverte
  • un espace dédié au pique-nique
  • un site artistique
  • un lieu de rencontres et d'échanges
  • un site d'apprentissage floristique grâce à son circuit botanique
  • un endroit accueillant certaines disciplines sportives de plein air

Desservie au pied du château et du moulin, par un pont de bois, l'île est aménagée de deux chemins piétonniers qui la traverse pour aboutir à la Maison de Quartier, située de l'autre côté de la ville de Nègrepelisse, route d'Albias. Il faut 20 à 30 minutes à pied pour  faire le tour de ce circuit.

L'île de Nègrepelisse est située sur la rivière Aveyron à proximité du village, au pied du château. Elle est classée aux Espaces Naturels Sensibles (E.N.S) en 1993.

Les espaces naturels sensibles des départements (ENS) sont un outil de protection des espaces naturels par leur acquisition foncière ou par la signature de conventions avec les propriétaires privés ou publics mis en place dans le droit français et régis par le code de l'urbanisme :

"Afin de préserver la qualité des sites, des paysages, des milieux naturels et des champs naturels d'expansion des crues et d'assurer la sauvegarde des habitats naturels selon les principes posés à l'article L. 110, le département est compétent pour élaborer et mettre en œuvre une politique de protection, de gestion et d'ouverture au public des espaces naturels sensibles, boisés ou non".

L'île couvre une superficie de 8ha (12 are 61 ca) et appartient à la commune depuis les années 1980 désirant l'aménager en aire de loisirs, de détente, de découverte de l'Environnement. Elle appartenanait avant cette date à la famille Deilhes, tout comme le moulin qu'elle a vendu pour un franc symbolique à la commune. 

La construction de la micro-centrale attenante au site a causé l'abattage d'une grande partie des arbres et a entraîné la disparition de certains végétaux. 

Elle présente de nombreux attraits environnementaux et paysagers. Située en bordure du village et de l'Aveyron, elle peut être traversée de toute sa longueur grâce à des aménagements piétonniers. Ainsi, les promeneurs profitent d'une ballade en toute détente.

Les essences végétales de l'île

Sur le plan végétal, l'île possède quelques essences hydrophiles poussant naturellement le long des berges (qui vivent les endroits humides) de type tempéré comme les aulnes, les saules... On parle alors de ripisylve. Les racines bien aggrippées dans le sous-sol protègent ainsi les berges d'éventuelles érosions de la rivière. 

Après le rachat de l'île par la mairie de Nègrepelisse, de nombreuses espèces d'arbres et d'arbustes ont été replantées. En se promenant, les visiteurs pourront contempler :

  • des ailantes
  • des cognassiers du Japon
  • des aubépines monogynes
  • des cornouillers sanguins
  • des érables champêtres
  • des ormes champêtres
  • des chênes pédonculés
  • des noyers communs
  • des marronniers
  • des fusains
  • des noisetiers
  • des baguenaudiers
  • des saules marsault
  • des peupliers d'Italie
  • des érables negundo
  • un arbre à perruque
  • des saule blanc
  •  des peupliers noirs
  • un copalme d'Amérique

A l’heure du déjeuner, l’île met le couvert !
Pour chacun d’entre nous, ré-inventer les pratiques et usages du repas pris en extérieur, est désormais possible à Nègrepelisse grâce au programme artistique  de La cuisine, centre de création d’art et de design appliqués à l’alimentation, développé par cette même municipalité. Une nappe autour d’un arbre, une autre sur le bord d’un ruisseau, un tronc, des souches, des rochers, ont été créés ou habillés sur la base de l’emblématique motif Vichy à carreaux rouges et blancs, élément indispensable et fédérateur d’un pique-nique réussi un dimanche ensoleillé. Toutes ces pièces font ainsi nouvellement partie du paysage de l’île de 5 hectares, classée Espace Naturel Sensible. Ce « mobilier rural » pérenne, créé par le cabinet 5 .5 designers et dédié au pique-nique, investit donc ce lieu afin de permettre d’envisager le repas hors du cadre domestique d’une nouvelle manière. Il propose d’habiter de nouveaux espaces et de nouveaux supports dans des scènes de vie multiples, seul, en tête-à-tête, en famille ou en groupe.

Chérie, j’ai oublié la nappe…
« Chérie, j’ai oublié la nappe… » constitue ainsi l’un des deux volets du programme Manger dehors du centre d’art et de design La cuisine. Pour le mener à bien, et outre le cabinet 5.5 designers, il a été fait appel à l’entreprise italienne de mosaïque contemporaine Bisazza (leader mondial de la fabrication, vente et pose de mosaïque en pâte de verre), qui a utilisé son matériau de façon inattendue, et loin de son usage traditionnel (piscine, salle de bain, décoration intérieure).

Ainsi, grâce à cette nouvelle façon de manger en plein air, les visiteurs peuvent d’autant plus apprécier ces lieux d’ordinaire dédiés à la promenade et à la flânerie.

Le circuit botanique
Un circuit botanique permet de découvrir en 25 étapes les ressources naturelles et culturelles de l’île de Nègrepelisse. Subventionnés par la Communauté Européenne dans le cadre du programme Leader + Midi Quercy, les 25 panneaux explicatifs en lave émaillée permettent ainsi aux nombreux promeneurs d’associer plaisir de la marche champêtre avec celui de l’apprentissage des espèces naturelles indigène du site. Cognassier du Japon, aubépine monogyne, cornouiller sanguin, et bien d’autres essences végétales composent la flore de l’île.