Ngrepelisse

Quelques personnages historiques

Jean de Beaumanoir

Jean de Beaumanoir (1551 – 13 novembre 1614, Paris), marquis de Lavardin (Sarthe), comte de Negrepelisse (Tarn et Garonne), baron de Lucé (Eure et Loire), seigneur de Malicorne (Sarthe), Maréchal de France en 1595. La jeunesse de Jean de Beaumanoir se passa auprès du futur roi de Navarre Henri IV dont le père Charles de Beaumanoir était le gouverneur. Il entra à l’âge de 18 ans dans la carrière des armes dans laquelle il se fait une réputation certaine. Eduqué dans la foi protestante, il embrasse la religion catholique après la mort de son père, lors des massacres de la Saint-Barthélemy. Il épouse en 1578 Catherine Carmain (née en 1545) comtesse de Nègrepelisse, fille de Louis Carmain (né vers 1518 mort en 1557) et Marguerite de Foix, dont il aura un enfant. Il se fait remarquer au sein de l’armée royale par sa cruauté envers les protestants. Il commande l’aide gauche de l’armée royale du duc de Joyeuse à la défaite de Coutras (1587). A l’avènement d’Henri IV, il se rallie à lui, il est nommé colonel général de l'infanterie, gouverneur du Maine, du Perche, de Saint-Denis et de Provence, maréchal de France en 1595, Chevalier du Saint-Esprit (1595) Il commande ensuite l’armée de Bourgogne en 1602. Il se trouve dans le carrosse d’Henri IV lorsque celui-ci est assassiné par Ravaillac. Il fut ensuite nommé ambassadeur en Angleterre en 1612 et meurt à Paris en 1614. Son arrière petit-fils, René de Froulay, comte de Tessé sera maréchal de France en 1703.

Marguerite de Foix

Marguerite de Foix (née v. 1525), fille d'Alain de Foix, vicomte de Castillon, et de Françoise de Montpezat, mariée en 1540 avec Louis de Carmain († apr. 1557), seigneur de Nègrepelisse.

Henri de Saint-Sulpice

Henri de Saint-Sulpice fut l'un des mignons du roi Henri III de Franc et cousin d'un autre mignon Jacques de Caylus.

En 1573, il participe au siège de la Rochelle  sous la direction du duc d'Anjou, futur Henri III.
En septembre 1575 il est nommé baron de Saint-Sulpice.
En janvier 1576 il devient capitaine des Cent chevau-légers de la garde.
Il épouse le 25 février 1576, Catherine de Carmaing de Nègrepelisse.
Le 20 décembre, suite à une querelle, un adversaire le fit assassiner .