Ngrepelisse

Accueil > Vie municipale > Travaux > Les travaux terminés en 2013 > Un nouveau local pour les Restos du Coeur

De nouveaux locaux pour les Restos du Coeur

En raison des travaux de création de bâtiments pour les services de la Communauté de Communes situé sur l’ancien site de la gendarmerie, faisant office jusqu’à présent de local pour les Restos du Cœur, un nouveau bâtiment a été construits pour recevoir et fini en novembre 2012. Désormais, les bénéficiaires doivent se rendre avenue Jean Moulin au Taluchet, à côté de Fervert. Ils profitent d’un local repeint à neuf par les services techniques municipaux.

Son inauguration

Le nouveau local des Restos du Coeur  a été inauguré en présence du préfet Fabien Sudry, de la députée Valérie Rabault, de M. Jean Cambon, maire et vice-président du Conseil Général de Tarn-et-Garonne, et d’une centaine d’invités. Cette antenne locale, dirigée par Mme Ronchi, a reçu en 2012, plus de 60 familles et le nombre de bénéficiaires ne cesse d’augmenter sur l’ensemble du territoire de la Communauté de Communes des Terrasses et Vallée de l’Aveyron. L’engagement des bénévoles et leur professionnalisme, comme les dirigeants l’ont souligné, permet de répondre au mieux à leur demande et parfois à leur détresse. « Les employés municipaux ont superbement rénové et agencé ce bâtiment permettant d’accueillir au mieux les bénéficiaires. La municipalité de Nègrepelisse est particulièrement reconnaissante des bénévoles et de Mme Ronchi, mais également de toutes les associations caritatives qui s’investissent pour aider les plus nécessiteux. Le Centre Communal d’Action Sociale et le Centre Médico-Socio œuvrent également pour informer, écouter et accompagner les personnes qui doivent faire face à des difficultés sociales, financières, familiales…Nous sommes à l’écoute de tous », explique Jean Cambon. Cette inauguration a également permis à Mme Valérie Rabault d’apporter des nouvelles encourageantes à Mme Boher, responsable départementale, sur la pérennité du Programme Européen d’Aides aux plus Démunis, dans le cadre de la PAC. Il s’agit d’un stock de nourriture redistribuée à hauteur de 25 % pour les Restos du Cœur.  Le PEAD, à lui seul, a permis de distribuer l’équivalent de 61 millions de repas. « Ce programme qui menaçait d’être bloqué en raison de divergences entre pays, devrait pouvoir finalement être maintenu au cours des deux prochaines années. Le dialogue est ouvert », conclut Valérie Rabault, enchantée de l’agencement et de la beauté architecturale du nouveau local des Restos du Coeur à Nègrepelisse.