Ngrepelisse

Les traitements écologiques des arbres contre les parasites

Dans le cadre de la continuation des actions menées en faveur de la protection de l’environnement, le service des Espaces Verts municipaux, dirigé par Sébastien Lelièvre, a observé que le traitement chimique des platanes augmentait le nombre de parasites (tigres du platane) en raison de leur accoutumance aux produits phytosanitaires mais a contrario tuait les auxiliaires naturels. Ces auxiliaires, à l’image de la coccinelle, des araignées, ou bien du paecilomyces fumosoroseus champignon auxiliaire du platane, sont des protecteurs naturels des végétaux. Ils sont entièrement inoffensifs pour les animaux, comme les oiseaux et les mammifères. L’introduction biologique de ce champignon semble prometteuse pour les prochaines années. Le service des Espaces Verts projette ainsi d’utiliser  des solutions alternatives à celles qu’offrent les traitements chimiques. L’objectif est d’identifier un insecte ou un parasite qui pourrait détruire naturellement les nuisibles, à un moindre coût et durablement, sans provoquer d’autres nuisances. C'est le principe de la lutte biologique.  Ainsi, après avoir testé différents traitements chimiques, la municipalité de Nègrepelisse s’est orientée vers des solutions plus respectueuses de l’environnement. Les pesticides puissants employés sont potentiellement dangereux pour l’homme, nuisibles pour d’autres insectes, dangereux pour la faune piscicole et polluants pour les nappes phréatiques.
L’exemple du traitement par phéromones contre la minose du marronnier est un parfait exemple de réussite de lutte parasitaire à Nègrepelisse. Depuis sa mise en place en 2008, le nombre de chenilles destructrices du marronnier est en baisse constante assurant la longévité des arbres.
De plus,  Sébastien Lelièvre a décidé d’implanter également des auxiliaires naturels dans la serre municipale afin de protéger naturellement ses plants. Les vers blancs causant des dégâts sur les pelouses seront chassés par des hétérorhabditis bacteriophora.