Ngrepelisse

L'étude du parc sportif paysager réalisée

Dans le cadre du projet municipal de création d’un parc sportif paysager de 12 hectares, comprenant des terrains de sport collectif en plein air, prévu au lieu dit « Lauzel », une expertise écologique et un plan simplifié de gestion ont été menés par l’entreprise environnementale nègrepelissienne ETEN, dans le but de valoriser l’aspect naturel du site et de redonner les droits à la nature sur une zone paysagère.

À cette occasion, une  réunion de lancement a été organisée en présence des maires-adjoints et des présidents et membres des commissions municipales des travaux, de la vie associative et de l’environnement, du service architectural et développement durable et du service des Espaces Verts. Cette étude préliminaire résulte d’une volonté d’intégrer le projet dans l’environnement naturel et d’optimiser le potentiel écologique de la zone afin de sensibiliser les usagers et pratiquants à la biodiversité. 

Le site, composé de boisement et de prairies a fait l’objet jusqu’en juillet 2011, d’un diagnostic et d’un inventaire ornithologique, botanique, herpétologique, mammologique et entomologique. Faire découvrir les richesses écologiques de la zone au public, cela permet d’optimiser la gestion courante du site, grâce à une prise de conscience des enjeux écologiques engagés.
Ce diagnostic permettra, peut-être par la suite, de créer un sentier de découverte en favorisant la reproduction de certaines espèces comme les amphibiens, mais également la réalisation d’expositions sur la faune et la flore du site, la création de support d’information. Actuellement, l’éco-ingénieur des zones humides et le botaniste phytosociologue d’ETEN ont réalisé quelques repérages et ont trouvé dans les fossés d’une cressonnière des espèces règlementairement protégées comme la salamandre tachetée, le triton palmé, la grenouille agile et la grenouille verte.